Une lesbienne dominatrice s'occupe d'une rouquine salope

14:32
132
08 mars 2023, mercredi

« Mais dès mon retour à la maison, nous avons recommencé. Alors que je peux ressentir des complexes en temps normal, là, je n’avais aucune gêne vis-à-vis de mon corps, les gros seins, les grosses fesses, etc. J'ai eu envie tout le temps et tout au long envie. Disons que j'avais envie d'exprimer un mix de manifestation d’amour et d’empowerment (ndlr : traduisez libération, émancipation). Impossible de rester calme devant cette salope brune qui se tripote alors qu'elle est censée pisser et repartir. Cette situation m’a rendue dingue et je me suis lâchée complètement. En revanche, comme pour la première fois, les sensations étaient complètement différentes. «Cela est issu du théâtre, explique Matthieu Pinon, le rédacteur en chef de Otaku Manga.

Écrire un commentaire